7e NUIT DES ÉGLISES
Aners

Une fois l’an, les églises d’Anvers
ouvrent leurs portes à la nuit tombée…

‘Le Paradis sur terre’
Églises avec et sans baroque

SAMEDIG 11 AOÛT 2018

19h00 – 23h00

Un avant-goût

Il ne fait aucun doute qu’Anvers est la ville la plus baroque des Pays-Bas, une ville où on vit et où la vie se célèbre avec exubérance. Il ne reste cependant plus qu’une seule véritable église baroque : Saint-Charles Borromée. La plupart des églises médiévales, d’architecture gothique, n’ont qu’une ‘garniture’ baroque, mais une qui peut compter : le mobilier et la décoration, la liturgie et la musique !

L’émergence du protestantisme qui met l’accent sur l’écoute de la parole de Dieu a donné lieu à un véritable iconoclasme au milieu du XVIe siècle, au grand chagrin du catholicisme anversois. L’Église catholique est convaincue qu’il est aussi possible de rencontrer Dieu de manière tangible dans les sacrements et voudrait célébrer joyeusement cet événement festif. Dès la fin du XVIe siècle, les églises gothiques sont de nouveau décorées de tout en couleur. Et avec Rubens en tête, la conscience de soi retrouvée de l’Église catholique au XVIIe siècle donne un style baroque triomphant. Et ce n’est pas seulement visible dans les tableaux d’autels, mais aussi dans tout le mobilier de l’église : autels rehaussés, stalles de chœur raffinées, chaires et confessionnaux instructifs et buffets d’orgue ludiques. Même quand l’orgue ne joue pas, il sait s’y prendre pour vous mettre dans une ambiance musicale.

Tout en haut des murs et des plafonds, peintres et sculpteurs cherchent à ouvrir les portes du ciel. D’ailleurs, toute l’église se présente comme une salle de fête céleste, car la rencontre avec Dieu peut être festive ! Les services liturgiques ne se limitent pas à des messes fixes, mais se transforment parfois en manifestations théâtrales avec des effets spéciaux, de magnifiques décorations occasionnelles, des processions et du théâtre. Tout cela devait rendre tangible à quel point Jésus, Marie et les saints sont aimés. Aucune dépense n’a été économisée. Un excès…. qui a commencé à faire mal.

Ce n’est qu’à la Révolution française et à nouveau dans les années 1960 que cette ‘riche vie romaine’ a pris fin. Pour la prise de conscience critique en Occident, tout triomphalisme était hors de question, en particulier celui de la religion. Bientôt, l’assurance catholique fond comme neige devant le soleil de l’Âge des Lumières et la sécularisation. Il semblait que la foi ne pouvait plus être célébrée. Nous sommes retournés dans le placard comme s’il n’y avait jamais eu de miracle à la Pentecôtiste.

Heureusement, ici et là – en particulier à Anvers – les échos des festivités ‘baroques’ au sein de l’Église ont continué à vivre, notamment par le chant et la musique. Le jeu d’orgue se maintient jusqu’à ce jour. Parfois, il y a des retombées ou même des réapparitions de solennité grégorienne. Tant que la qualité du chœur le permet, on s’estime chanceux, mais beaucoup ont déjà succombés ou sont menacés d’extinction. Les messes orchestrales de l’église Saint-Paul et les messes d’artistes de l’église Saint-Charles Borromée font exception.

Le caractère sensoriel et festif typique du ‘baroque’ a conduit à ce que ce concept ne se réfère pas seulement au style du XVIIe siècle de Rubens, mais aussi, dans un sens plus large, à ‘exubérant et festif’, ‘ludique et imaginatif’, ‘abondamment décoratif’ – ‘il n’y a pas de limite’. C’est dans ce sens que se conçoit le festival culturel urbain ‘Baroque 2018 – Rubens inspire’.

En cette année 2018 baroque, ce ne sont pas seulement les églises baroques qui seront de la fête.
Les églises d’un autre style ont toutes quelque chose de ‘baroque’, décorées comme elles sont.
Par presque tous les tuyaux d’orgue résonne aussi de la musique.

Dans le tableau ci-dessous, le lien sur le nom de l’église mène à la description détaillée de l’église ou à des informations générales.
Le lien vers l’adresse de l’église mène au programme de la Nuit des Eglises. (Désolé, uniquement en Néerlandais)

CENTRE VILLE A.-2000
Quartier universitaire St.-Jacques Sint-Jacobstraat, A.-2000
Chapelle Saint-Annes Keizerstraat 21-23, A.-2000
Ste.-Catherine (Beguinage) Rodestraat 39, A.-2000
Mont des Oliviers Brabançon Lge. Winkelstraat 5, A.-2000
Centrum Cathédrale Notre-Dame Handschoenmarkt, A.-2000
  Notre-Dame du Refuge Schoenmarkt 8, A.-2000
  St.-Charles Borromée Conscienceplein, A.-2000
  St.-Paul Veemarkt 14, A.-2000
Vierde wijk St.-André Waaistraat, A.-2000
  St.-Georges Mechelseplein 22, A.-2000
Zuid Sts.-Michel et Pierre Amerikalei 165, A.-2000
 
Á L’INTÉRIEUR DU PÉRIPHÉRIQUE
Zurenborg St.-Norbert Dageraadplaats, A.-2018
Kiel Ste.-Catherine St.-Catharinaplein 1, 2020
Nord St.-Willibrord Kerkstraat 89, A.-2060
DISTRICTS
Merksem St.-Bartholomé Bredabaan/St.-Bartholomeusstr., A.-2170
  St.-François d’Assise Bredabaan 549, A.-2170
Ekeren St.-Lambert Markt, A.-2180

Entrée gratuite. Bienvenue à tous. Des guides sur place.

La ‘Nuit des Églises’ est organisée par l’asbl Pastorale du Tourisme d’Anvers (TOPA)
Souhaitez-vous être tenu au courant de nos activités ou recevoir plus d’informations ? Écrivez-nous : info@topa.be
Consultez également les autres sections de ce site Web multilingue contenant de nombreuses informations culturelles et historiques sur les églises d’Anvers.